Le Kakebo ou comment rendre vos comptes et votre budget plus faciles et plus fun

kakebo economiser argent

A moins d’avoir une passion pour la comptabilité, faire vos comptes est au mieux pénible au pire carrément angoissant.

Efficacité et sérénité sont donc nos deux objectifs

Objectif Efficacité :

  • Toujours savoir où en sont vos dépenses
  • Ne jamais manquer d’argent pour finir le mois
  • Épargner

Objectif Sérénité :

  • Ne pas y passer des heures
  • Maîtriser la répartition des dépenses
  • Anticiper les imprévus pour éviter les galères

Et pour ça, on a trouvé mieux que le fichier Excel ou le petit carnet ! Je vous présente le Kakebo !

Couramment utilisé au Japon, c’est une méthode de suivi de budget qui vous permet de suivre, d’analyser et d’optimiser vos finances personnelles.

Le modèle que j’utilise vous guide en outre dans la mise en place de la méthode de manière progressive

  • Un temps pour apprendre à noter TOUTES les dépenses de manière parfaitement exhaustive
  • Un temps d’analyse de leur répartition selon chaque poste
  • Un temps pour approcher cette répartition de l’idéal : 50% pour les besoins de première nécessité, 25% pour soi et 25% pour l’épargne.

 

Ce qui rend le Kakebo particulièrement intéressant c’est qu’il utilise le principe de Mindfulness, en français, agir en pleine conscience.

Il permet donc de prendre conscience de notre manière de dépenser, de gérer le quotidien et les imprévus, de préparer notre avenir… Il ne s’agit pas de s’arracher les cheveux sur des colonnes de chiffres mais d’observer puis d’apprivoiser sa relation à l’argent. On voit bien en quoi le Kakebo est donc un hybride entre livre de comptes et journal de bord.

 

En quoi le Kakebo est un outil de gestion qui rend l’exercice plus fun :

Il encourage la fixation d’objectifs financiers et rappelle que l’argent est un moyen

Il faut considérer le kakebo comme un journal dans lequel toutes les catégories de dépense sont listées. Vous n’avez qu’à remplir jour après jour. Mais il permet surtout de choisir en début de mois comment vous allez piloter vos finances. Vous notez les entrées et sorties prévues et constatez le montant restant pour le mois. A partir de là vous décidez de l’objectif d’épargne du mois.

 

Il transforme l’Epargne en « rêves-en-cours-de-réalisation »

Fixer un montant à épargner, jusque-là rien de transcendant me direz-vous. Mais le design des pages mensuelles vous invite à transcrire vos objectifs à court et long termes ainsi que les moyens que vous allez utiliser pour les réaliser. Et l’exercice prend tout de suite une autre dimension, il est beaucoup plus facile de renoncer à des dépenses non indispensables lorsque l’on sait que l’on se donne les moyens d’une satisfaction bien plus grande.

 

C’est un outil prêt à l’emploi et simple

Une autre raison qui rend le Kakebo pratique c’est qu’il vous invite à classifier vos dépenses par catégories. C’est le même principe que les classeurs Excel dans lesquels vous attribuez une catégorie à chaque dépense à l’aide de listes déroulantes. Vous pouvez ensuite, grâce à des tableaux croisés dynamiques étudier les répartitions. On trouve en ligne des classeurs où les formules sont déjà faites et qu’e vous n’avez qu’à remplir.

Personnellement j’ai plusieurs réticences avec Excel pour les comptes. D’abord il faut s’installer à son pc. Le Kakebo lui est transportable et se remplit dans la cuisine en rentrant de courses ou dans le canapé avec un thé. On a juste besoin d’un crayon à papier. En outre soit vous maîtrisez les formules soit vous subissez les choix (voire les erreurs) du créateur du classeur.

 

Il permet une véritable analyse

En effet, vous ne faites plus seulement des additions, vous analysez en détail votre manière de dépenser. Vous considérez à nouveau chaque dépense en fin de mois et vous les enregistrez dans 4 catégories :

  • Général : courses, essence, loyer…
  • Loisirs : cinéma, restaurants, shopping…
  • Culture : expositions, livres, cours…
  • Extras : cadeaux d’anniversaires, réparations…

A ce stade vous avez donc la possibilité de constater si vous avez tenu votre budget ou pas. Mais l’objectif n’est pas seulement de constater mais d’optimiser. En revoyant chaque dépense vous pouvez déterminer aussi si elles étaient nécessaires ou pas et surtout si elles vous semblent encore pertinentes avec le recul.

Et à force, à la fin de l’année, vous avez non seulement du recul pour une analyse chiffrée mais surtout une meilleure connaissance de vos habitudes, de vos forces et de vos fragilités, de vos objectifs financiers et des moyens pour y parvenir.

 

 

Les Japonais pensent qu’être conscient de sa manière de dépenser, d’épargner et de gérer son budget permet de développer le calme et le bien-être dans son quotidien. Je suis entièrement d’accord.

J’ajouterais même que pour être un bon gestionnaire et se donner les moyens de réaliser ses rêves, une relation apaisée à l’argent est indispensable.

Et le kakebo est un excellent outil pour y parvenir.

L’avez-vous essayé ? Qu’en pensez vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *