Quelles sont les leçons financières que vous auriez aimé apprendre plus tôt ?

Il y a un peu plus d’une décennie, quand j’étais au lycée, mon frère avait eu comme sujet de philo la question suivante : « l’expérience est-elle la seule source de nos connaissances ? ». J’y repense très régulièrement à cette question parce qu’elle me parait très intéressante : je peux apprendre en théorie que le feu brûle si je le lis dans un livre, mais tant que je ne me suis pas brûlée moi-même, est-ce qu’on peut dire que je sais vraiment que le feu brûle ?

Par contre, si je vois un copain mette la main dans le feu, est-ce que je peux apprendre de son expérience ? Je pense que oui.

Du coup, je pense qu’il y a trois sources pour notre connaissance, et ce qui est vrai pour le feu qui brûle est également vrai pour la gestion de ses finances personnelles :

  • la source théorique, c’est-à-dire ce que je peux lire dans un livre, par exemple je peux lire un livre sur la macroéconomie, ou un livre sur l’investissement immobilier
  • l’expérience indirecte, je traduis ça comme étant ce que je peux apprendre des mes amis. Par exemple un ami fait un prêt étudiant et m’explique comment il s’y prend pour le rembourser, ça peut me donner des connaissances pour à mon tour rembourser un prêt.
  • l’expérience directe, c’est celle qu’on fait soi-même. On dit souvent qu’on apprend de ses erreurs par exemple, et c’est vrai. On peut d’ailleurs citer et faire un clin d’œil à Oscar Wilde qui disait « experience, that’s how men call mistakes ». A mon avis cette façon d’apprendre est la plus forte.

Bref, après cette longue introduction, voici la question que je voulais vous poser à vous lecteurs : est-ce qu’il y a une leçon financière que vous avez apprise (dans la douleur peut-être), et que vous auriez souhaité apprendre plus tôt ?

Voici ma propre liste :

  • Se constituer une épargne de secours. J’ai toujours eu une petite épargne instinctivement, mais je n’avais jamais réfléchi à l’utilité de cette épargne. Je n’avais également jamais été dans une situation où il me faudrait beaucoup d’argent pour faire face à un imprévu et du coup, quand ça m’est arrivé en 2009, j’étais bien embêtée. Heureusement, j’ai une amie qui a pu m’aider, mais j’aurais aimé avoir une épargne de secours à ce moment là pour ne pas avoir à demander de l’aide !
    Quand j’ai commencé à m’intéresser à mes finances, j’ai constitué mon fonds de secours en quelques étapes, et si je devais me retrouver dans la même situation aujourd’hui qu’en 2009, ça se passerait mieux.
  • Commencer par se payer soi-même. Quand j’ai touché mon premier salaire à 20 ans, je n’avais absolument aucune notion de gestion de ses finances personnelles. Du coup je n’ai jamais pensé à épargner, ni vraiment à faire attention à la façon dont je dépensais mon argent, après tout, j’avais les moyens d’acheter ce que j’achetais alors je ne me posais pas plus de questions. Maintenant que j’ai mis en place une épargne automatique et que j’en mesure la puissance, je me dis que ça aurait été tellement intelligent de commencer 4 ans plus tôt !
  • Mettre en place un suivi de finances. Comme je le disais, quand j’ai eu ma première paye, je ne regardais pas de trop près où mon argent allait. Je pensais que je savais. Quand j’ai commencé à faire mes comptes sérieusement et que j’ai vu que je gaspillais beaucoup d’argent, j’ai pu corriger le tir. Si ça avait été fait quelques années plus tôt, j’aurais pu épargner quelques centaines d’euros !

Mais ne croyez pas que je regrette mes petites erreurs du passé. D’abord je me rends bien compte de la chance que j’ai d’avoir pu apprendre ces trucs assez tôt dans ma vie. J’entends souvent des histoires de gens qui se mettent à gérer leurs finances seulement à 40 ou 50 ans, et je me dis que ça doit être beaucoup plus difficiles pour eux. Et puis ma situation n’a jamais été catastrophique parce que j’ai toujours (ou presque) appliqué ces trois principes :

  • Dépenser moins que ce qu’on gagne. Une de mes grandes peurs il y a quelques années c’était de finir mes mois dans le rouge et de devoir demander à mes parents de m’avancer de l’argent. Mon frère faisait ça régulièrement et ça ne faisait pas plaisir à mes parents !
  • Éviter les dettes à tout prix. L’idée de devoir de l’argent à quelqu’un me déplaît. Je sais très bien qu’il y a des situations dans lesquelles c’est nécessaire d’emprunter de l’argent, mais pour l’instant j’ai toujours essayé d’éviter ça. Je préfère ne pas acheter quelque chose aujourd’hui et épargner pour pouvoir le payer en cash demain.
  • Payer ses dettes immédiatement. La première fois que j’ai emprunté de l’argent c’était auprès de mes parents pour acheter un vélo. On avait signé un contrat où je m’engageais à rembourser 100 euros par mois pendant 6 mois. Maintenant que je connais les taux d’intérêts sur certains prêts je comprends encore mieux la nécessité de rembourser ses dettes dès que possible !

A votre tour maintenant ! Quelles sont les leçons que vous auriez aimé apprendre plus tôt dans votre vie pour éviter des erreurs financières ? Qu’est-ce que vous apprenez à vos enfants (ou envisagez de leur apprendre) sur la gestion de leur budget ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *