Pourquoi parfois on n’arrive pas à tenir son budget…

… et comment faire pour que ça marche ?

Avant de commencer, je vais dire ceci : si vous faites parti de cette catégorie de gens qui arrivent à tenir leurs budgets, mois après mois, sans trop d’écart, je vous dit bravo. Pour moi, jusqu’ici ça a été un échec, et je viens de comprendre pourquoi. Du moins je l’espère.

Depuis plus d’un an et demi, j’ai un budget, qui est une représentation « idéale » de comment je voudrais dépenser l’argent que je gagne (ou le donner, l’épargner, l’investir, peu importe). Ce budget je l’ai établi en me basant sur des conseils glanés ici et là, à base de pourcentages : tel pourcentage de mes revenus sont octroyés au loyer, tel autre à l’épargne, tel autre aux loisirs, etc. etc. J’ai essayé de le rendre le plus équilibré possible, toujours à base de conseils pris ailleurs.

Et depuis plus d’un an et demi, mois après moi, je ne tiens pas mon budget. Certes ce n’est pas la catastrophe, je ne dépense pas plus que je gagne, mais il y a toujours une catégorie, toujours la même, où j’explose le budget. J’ai essayé le système des enveloppes, ça n’a pas marché, j’ai essayé de me dire « bon le mois prochain faudrait que je fasse attention tout de même« , ça n’a pas marché non plus. Il est donc temps de changer de stratégie.

Pour vous faire une idée, voici un petit graphique avec à gauche mon budget « idéal », et à droite, mes dépenses réelles, compilations de toutes mes données de 2016. Je pense honnêtement que mon budget réel est mieux que mon budget idéalisé, mais ça fait des mois que je suis frustrée de ne pas « tenir mon budget ».

estimation budget economies

Ce que je viens de comprendre, c’est que ma méthode pour faire mon budget n’est pas la bonne. Pourquoi est-ce que je devrais caser mon budget dans un pourcentage défini par quelqu’un d’autre que moi, alors que certainement, cette personne et moi n’avons pas les mêmes valeurs ni les mêmes objectifs ? Est-ce qu’on doit tous dépenser 35% de nos revenus pour nous loger et 10% pour nos loisirs ? Je ne le crois pas.

Globalement, je pense que nos dépenses sont le reflet de nos valeurs. C’est un peu cruel d’ailleurs, parce qu’on peut réaliser qu’en théorie on est très idéaliste et qu’on veut mettre fin à la faim dans le monde, alors qu’en pratique, on ne fait rien pour ça, ou du moins pas grand chose.

Ma nouvelle stratégie pour mon budget, c’est donc d’arrêter de regarder uniquement des pourcentages qui n’ont pas grand chose à voir avec moi et qui auraient aussi bien pu être choisi au pif, mais de ramener mes dépenses en adéquation avec mes valeurs.

La première étape, donc, c’est de faire le point sur ses valeurs. Comme j’ai trouvé un très bon article écrit par Jean, je ne vais pas répéter tout ce qu’il a dit.

La deuxième étape, c’est de raffiner ses catégories, pour pouvoir mieux discerner ce qui fait partie des valeurs et ce qui n’en fait pas partie. Par exemple, dans ma catégorie « alimentation », j’ai à la fois les dépenses que je fais dans mon AMAP (qui sont tout à fait en phase avec mes valeurs), et les dépenses que je fais à la cafet de l’hôpital universitaire ou alors en fast food parce que ce jour-là j’ai eu la flemme de faire à manger. Ce sont ces dernières que je voudrais éliminer, et pour pouvoir les éliminer, il faut d’abord les reconnaître. Donc les mettre dans des catégories différentes.

La troisième étape, c’est de reconnaître que toutes les dépenses ne nous apportent pas le même degré de satisfaction. Globalement, je pense qu’on est tous plus ou moins pareils : on veut le maximum de satisfaction pour le minimum de dépenses.
Les dépenses qui me satisfont le moins, sont en général celles qui ne sont pas en accord avec mes valeurs (le fast food parce que j’ai eu la flemme de cuisiner est un très bon exemple: non seulement je me nourris mal, mais en plus j’ai encouragé ma propre paresse…).

Puisque je note déjà toutes mes dépenses, cette étape va être très simple, il me suffit pour chaque dépense de lui attribuer une « note de satisfaction » (en gros, un +, un – ou un zéro), en répondant aux deux questions suivantes :

  • Est-ce que le rapport satisfaction/montant dépensé était favorable ?
  • Est-ce que cette dépense était en adéquation avec mes valeurs et mes objectifs ?

J’ai la conviction, mais peut-être que je me trompe, qu’en prenant conscience des ces dépenses qui ne me satisfont pas, je vais les éliminer naturellement au fil des mois.

Cette  nouvelle expérience commence aujourd’hui ! Je vous tiendrai au courant de comment mes dépenses s’en trouveront modifiées.

Et vous ? Quel est votre truc pour tenir votre budget ? Comment gérez-vous vos dépenses ? Par pourcentage ? Différemment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *