Pourquoi il faut parler de ses projets

Une de mes sœurs me demandait un jour « comment tu vas faire pour gagner 1500€ de plus cette année ? ». Et c’est exactement pour ça que je l’ai annoncé dans mes objectifs : pour que quelqu’un me demande dans quelque mois où j’en suis. Si je n’avais parlé de ce projet à personne, je ne l’aurais pas fait, et personne n’en aurait jamais rien su. Là, ce n’est pas le cas.

Il parait que c’est humain ce comportement. Nous avons du mal à nous motiver pour des projets qui n’ont pas de bénéfices immédiats, même si on sait que sur le long terme, le bénéfice sera énorme. D’ailleurs c’est une des raisons pour lesquelles certains ont du mal à gérer leur argent et à épargner : une « récompense » sur le court-terme (un resto de plus, une sortie au ciné de plus…), c’est sur que ça a un effet plus stimulant sur le cerveau que d’acheter une action de plus.

Mais si vous êtes conscient de ce travers, il est assez facile de le surmonter. Parler de ses projets est une façon efficace de le faire. En effet, si vous mettez tous vos amis au courant que cet été, vous allez enfin faire l’ascension du Mont Blanc, vous pouvez être sur qu’il y en aura au moins un pour vous demander constamment « alors ton projet, ça avance ? tu t’entraînes ? », etc. Du coup, même si l’ascension n’est pas prévue avant plusieurs mois, vous ne voulez pas perdre la face là maintenant tout de suite devant votre ami. Et vous serez obligé de vous entraîner, pour pouvoir lui répondre sans honte que « oui, ça avance, je me prépare ».

Vous pouvez utiliser cette technique pour tous vos projets. S’engager devant tout le monde à aller faire du sport par exemple, c’est assez répandu, surtout au mois de Janvier… Et si vous n’avez pas peur d’étaler votre situation financière, s’engager publiquement à investir x% peut vous aider à rester sur les rails tout au long de l’année.

Pour ceux qui ont besoin d’une motivation supplémentaires, vous pouvez ajouter des pénalités si vous ne tenez pas vos objectifs ! Par exemple deux de mes amis avaient parié qu’ils écriraient chacun 20 pages de leurs thèses par semaine, et celui qui ne tenait pas le quota devait mettre 5 dollars dans un pot commun. J’ai d’ailleurs cru comprendre qu’il y avait pas mal d’argent dans le pot à la fin de la rédaction !

Bon courage pour vos objectifs 2013, et surtout parlez à votre entourage ! Ca fait un mois que je bassine tout le monde avec mon projet de méditation pour cette année, vous ne pouvez sans doute pas faire pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *