Le bon moment pour commencer… c’est maintenant !

Je vais vous faire une petite confidence : j’adore remettre au lendemain. Les coups de fils ennuyeux, les révisions, la rédaction d’un article, cuisiner… j’aime bien toutremettre au lendemain. Même ouvrir un compte pour ma retraite !

Sauf que comme ils disent dans « Bref », souvent quand on remet au lendemain, ça revient à remettre à jamais ! Et dans le cas de l’épargne pour la retraite, ce n’est pas bien malin, puisque avec les intérêts composés, le temps joue en notre faveur ! Plus on commence tôt, moins l’effort d’épargne doit être important.

La bonne réponse donc quand on se demande quand il faut commencer à penser à sa retraite c’est : maintenant. Enfin attention, c’est valable si vous ne croulez pas sous les dettes, que vous avez des revenus et que vous n’avez pas envie de travailler jusqu’à 120 ans. Si vous êtes encore à la fac ou que vous êtes surendettés, ce n’est pas par là qu’il faut commencer.

En fait voici quelques étapes-clefs que j’ai notées avant de pouvoir commencer à investir :

Étape 1 : Ajuster ses dépenses pour arriver à dépenser moins que ce qu’on gagne, et ainsi dégager une somme tous les moins qu’on peut épargner ou investir.

Étape 2 : Payer ses dettes, surtout si elles ont des taux d’intérêts élevés. Du genre des crédits revolving…

Étape 3 : Choisir son plan d’investissement. Assurance vie, PERP, PEA… les options ne manquent pas, et y déposer la différence entre ses entrées et ses dépenses.

Me voici donc rendue à l’étape 3 : des dépenses basses, une capacité d’épargne assez bonne, pas de dettes… Mais voila, j’épargne toute la différence et j’ai du mal à investir !

Pourquoi ? Eh bien d’une part parce que je n’ai pas envie d’y réfléchir sérieusement et que du coup je remets à demain. Et d’autre part, parce que pour l’instant, je n’ai pas encore trouvé un bon plan d’investissement.

En effet, si j’étais en France, j’ouvrirais sans doute une assurance-vie. Mais je suis aux Etats-Unis. J’ai pensé à un moment ouvrir un plan d’épargne-retraite ici, mais que va-t-il se passer si dans 3 ans je déménage pour aller au Chili, en Suède ou en Corée ? Je découvre que ce n’est pas si simple d’investir quand on n’est pas encore « fixé pour la vie ». Est-ce qu’il existe de bons plans pour les gens comme moi ? Pour l’instant je n’en sais rien.

Mais 2011 était l’année des débuts, 2012 sera l’année de l’investissement ! Mon objectif : ouvrir un PEA. Je le ferai demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *