Eviter l’inflation de son train de vie

Un des plus grands freins à l’épargne, c’est l’inflation de son train de vie. Par exemple, il y a quelques années, je pouvais faire tous mes déménagements avec seulement une voiture. Voire même en train. Aujourd’hui, ce n’est plus possible. La dernière fois que j’ai déménagé, il a fallu faire plusieurs aller-retours avec la voiture. J’ai plus d’affaires et mes dépenses mensuelles ont augmenté. Du coup je me demande, est-ce inévitable de voir son train de vie augmenter ?

Je pense que quand on a un bon boulot qui paie bien, l’augmentation de son train de vie est inévitable. Il faut dépenser plus pour s’habiller (fini les chemises hawaïennes…), en transport, en nourrice pour les enfants… Et puis après les années d’études ou on compte ses sous, ça fait du bien de ne plus avoir à le faire. Je pense que ce n’est pas une mauvaise chose, jusqu’à un certain point.

Le problème en continuant à augmenter son train de vie c’est qu’on finit par se trouver coince dans la « rat race« . On travaille plus pour gagner plus pour dépenser plus et finalement on n’a pas le temps d’épargner pour sa retraite ou pour les études de Junior.

Ci dessous, j’ai fait un petit graphique pour illustrer mes propos. Il n’y a rien de scientifique la-dedans, j’ai inventé les chiffres.

inflation vie

 

La courbe en bleu représente une augmentation du style de vie que j’imagine typique: au fil des années, on travaille plus, on gagne plus, la famille s’agrandit, et on dépense donc plus. On change de voiture, on part au ski… Avec la crise de la quarantaine on se met a faire du parapente, etc. Puis les enfants deviennent indépendants, on dépense un peu moins, et enfin c’est la retraite, on gagne moins donc on dépense moins.

En rouge, c’est la même chose jusqu’à un certain point: le point ou on considère qu’on dépense assez. A partir de ce moment là, on est satisfait de ce que l’on a, on ne cherche plus à avoir le dernier produit mac ou une quatre-vingt seizième paire de chaussures. On arrête donc l’inflation un peu avant la quarantaine et on épargne les futures augmentations de salaire.

La courbe en vert, c’est celle que j’essaie d’atteindre. Si à chaque fois que je suis augmentée de 2%, je ne dépense que 1% de plus, voire 0.5% de plus, je peux épargner la différence. Dans ce cas l’inflation de mon style de vie est ralentie, mais mon épargne est accélérée. L’avantage avec cette dernière courbe, c’est que je peux me dégager une plus grande marge d’épargne quand je suis jeune, et on a déjà vu que l’important c’est de commencer tôt car le temps est l’allié de l’épargnant !

Qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que vous augmentez systématiquement votre train de vie lorsque vous gagnez plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *